Critique film : Mars et Avril, de Martin Villeneuve (2012)

Critique publiée sur Les Cinévores le 6 février 2015

—–

ym2cKNturn.jpgRéalisation et scénario : Martin Villeneuve

Dstribution : Caroline Dhavernas, Paul Ahmarani, Robert Lepage, Jacques Languirand…

Synopsis : Dans un Montréal futuriste, l’histoire d’amour entre un musicien septuagénaire et une jeune photographe…

Durée : 1h31

—–

Critique

Pour son premier long métrage, Martin Villeneuve, le petit frère d’un certain Denis (Incendies, Prisoners), adapte son propre photo-roman, publié dès 2002 aux éditions québécoises La Pastèque. L’occasion de donner chair, dans un Montréal futuriste, à une histoire d’amour sidéral entre un musicien septuagénaire de génie et une jeune photographe du nom d’Avril. On aurait tant voulu aimer cette fresque de SF bizarroïde à l’audacieuse inventivité et aux images parfois saisissantes – une véritable prouesse au regard du modeste budget de l’entreprise. Malheureusement, une contrariante frustration persiste et signe devant ce magnifique mais bien vain objet filmique. On en ressort presque agacé par l’immense potentiel entraperçu de son metteur en scène. Force est de constater, en effet, que Mars & Avril esquisse plus qu’il n’incarne lorsqu’il se veut charnel et sonne paradoxalement creux quand il entonne sa déclaration d’amour à la musique. Pourtant, les intuitions cinématographiques sont là (le corps vu comme un univers inexploré, l’univers comme un corps exploré), et les réflexions artistiques touchent juste (chaque instrument, chaque film, est une création unique, le cinéma est un artisanat). Mais elles restent désespérément à l’état de concepts désincarnés, plombés en outre par un rythme anesthésiant. Martin Villeneuve a tout (l’imagination, l’audace, l’œil, la volonté de mettre l’émotion au cœur de son œuvre…). Il s’agit là d’un cinéaste à suivre, vraiment, à condition qu’il s’affranchisse d’urgence de ses scories de metteur en scène pour mieux soigner le fond… On y croit.

=> Lire l’interview de Martin Villeneuve

Note : 3 sur 5

—–

Date de sortie : 12 octobre 2012

Budget : 2,3 millions de dollars

Box office : 3 440 entrées

Disponible en DVD

Publicités

2 réflexions sur “Critique film : Mars et Avril, de Martin Villeneuve (2012)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s