Critique film : De père en flic, d’Emile Gaudreault (2009)

Copyright : Cinémaginaire Inc.
Copyright : Cinémaginaire Inc.

Réalisation : Emile Gaudreault

Scénario : Emile Gaudreault et Ian Lauzon

Distribution : Michel Côté, Louis-José Houde, Rémy Girard, Caroline Dhavernas, Sébastien Huberdeau…

Synopsis : Après une opération policière ratée, un flic de Montréal est kidnappé par un gang de motards particulièrement belliqueux. Jacques Laroche, flic badass et à l’ancienne, n’a qu’une solution : partir en expédition avec son fils Marc, lui aussi policier mais au caractère diamétralement opposé, afin de soutirer à l’avocat du chef du gang des informations précieuses…

Durée : 1h45

———-

Critique

Buddy movie familial, De père en flic est une comédie d’action à la dynamique limpide : le vrai intérêt n’est pas « vraiment » l’enquête policière mais bien les relations père / fils. Malheureusement là encore l’intrigue est cousue d’un fil plus blanc que blanc : s’ils ne se comprennent pas au début du long métrage, les désaccords et les incompréhensions entre Jacques et Marc seront estompées une fois la la lumière rallumée.

Rien ne nous est épargné sur cette mécanique du désaccord continuel entre le père et le fils. Les relents familiaux non résolus entre un père émotionnellement mutique et son fils en demande d’émotions et de reconnaissance sont au programme. Tout comme le choc générationnel entre un flic « à l’ancienne », adepte de la manière forte sans subtilité, et un jeune policier rompu à la psychologie et à la technologie. Même l’opposition entre le « vieux »  totalement dévoué à son travail depuis toujours et le « jeune » trop tendre au coeur meurtri ne rêvant que de reconquérir sa blonde. Bref… aucune surprise à l’horizon, la faute à un ressort comique reposant presque exclusivement sur les incompréhensions entre Jacques et Marc.

Pour ceux qui auront réussi à digérer ce menu XXL de clichés – et ils sont nombreux : De père en flic est le plus gros succès québécois de l’année 2009 ! – reste un film à la facture classique et à la mise en scène efficace, et au sein duquel le duo Michel Côté et Louis-José Houde – beaucoup moins en roue libre que lors de leurs retrouvailles dans Le Sens de l’humour (également mis en scène par Emile Gaudreault – réussissent à transcender quelques scènes (notamment celle de l’explication franche après la sortie en canoë).

Note : 1,5 sur 5

———-

Date de sortie :

Budget : 6,7 millions de dollars

Box office : 1 242 275

Disponible en DVD

Publicités

Une réflexion sur “Critique film : De père en flic, d’Emile Gaudreault (2009)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s